chapiteau de Moissac

Chapiteau à feuilles d'acanthe

Ce chapiteau double avec ses trois niveaux de feuilles d’acanthe est directement inspiré du chapiteau antique d’ordre corinthien. Les sculpteurs romans maîtrisaient donc parfaitement l’esprit de cet ordre architectural. Ce constat pose la question passionnante de la transmission des savoir-faire à travers les siècles.

La composition d’ensemble du motif végétal qui couvre l’ensemble de la corbeille double, bien que chaque feuille soit très stylisée, donne une élégante impression de « désordre » naturel évoquant les origines corinthiennes. Encore une fois le motif d’inclusion d’une feuille entre les deux parties d’une feuille plus grande refendue est utilisé (voir d’autres chapiteaux à feuilles d’acanthe), pour un effet, ici encore, renouvelé.

Le tailloir offre au regard une nouvelle frise de palmettes aux beaux volumes — le renflement savant des folioles est l’œuvre d’un sculpteur expérimenté — inscrites dans des médaillons formés par leurs tiges refendues. Dans les écoinçons ainsi formés se logent des feuilles pointues qui viennent rompre la possible monotonie de trop d’enroulements et de courbes.

C.F.

chapiteau de Moissac
chapiteau de Moissac