Révélations de Jean

chapiteau de Moissac

Le tailloir de ce chapiteau simple voit s’enrouler l’un avec l’autre les cous démesurément longs d’oiseaux qui agrippent des masques cornus aux visages étranges. L’un d’eux en effet est rescapé des dégradations subies par la sculpture à une époque indéterminée.

La corbeille évoque les visions qu’eut Jean dans l’île de Patmos et qu’il rapporte dans le dernier livre de la Bible : «  l’Apocalypse ». La face sud met en scène l’auteur des visions : Jean. Il est couché dans son lit raccourci (sans autre forme de procès) à cause de sa position au bas de la corbeille, on peut penser qu’il dort, que ses visions sont de l’ordre du rêve. Mais le geste que fait l’ange descendu — comme d’habitude dans le cloître — de la volute vient nous détromper. L’ange tire vigoureusement le bras de Jean hors de la douceur de sa couche. Ce geste signifie explicitement : « Réveille-toi ! ». Ce dormeur dans son lit avec un ange venu le visiter est bien souvent présent dans les manuscrits illustrés qu’on nomme les « Beatus » et qui sont des commentaires de l’Apocalypse fort répandus du X au XIIIe siècle.

La face nord illustre bien le chapitre 14, 14-18 : « …Sur la nuée siégeait comme un fils d’homme. Il avait sur la tête une couronne d’or et dans la main une faucille tranchante … ». Avec cette faucille le « fils d’homme », c’est-à-dire le Christ pour l’exégèse, doit « moissonner » car la moisson de la terre est mûre. Le texte dit qu’une série d’anges vendangent « les grappes de la vigne de la terre… » De cette vendange-là « sortit du sang qui monta jusqu’au mors des chevaux sur une étendue de mille six cents stades ».

Sur chacune des faces est et ouest s’élance un fringant cavalier de l’Apocalypse : ange aussi, c’est-à-dire porteur du message divin. La course de son destrier fait s’envoler les voiles des vêtements. Si le canon des personnages est un peu court et manque d’élégance le dynamisme de l’ensemble et une attention méticuleuse aux détails emporte vers ce monde supra naturel auquel Jean a accès un instant.

C.F.

chapiteau de Moissac
chapiteau de Moissac