Feuilles d'acanthe

chapiteau de Moissac

Cette nouvelle adaptation romane du chapiteau corinthien et de ses feuilles d’acanthes — soumises à une stylisation qui les éloigne du foisonnement végétal naturel pour les rapprocher d’une construction géométrique quasi abstraite — se distingue des autres exemples moissagais par la présence de fruits ronds au sommet des tiges (ils ont, hélas, été bûchés).

Il faut également noter la présence sur deux dés médians, dont un du côté de la galerie donc visible pour le promeneur, de deux inscriptions : XPO (pour Christos) et le monogramme du Christ : X et P (chi et rho grecs) combinés avec un trait horizontal figurant sans doute la croix. Encore une fois ces végétaux qui, comme les oiseaux voisins, ne paraissent porter aucun message participent au contraire à l’exposé d’exégèse du cloître d’Ansquitil.

C.F.

chapiteau de Moissac
Face est
chapiteau de Moissac
Face sud
chapiteau de Moissac
Face ouest
chapiteau de Moissac
Face nord
chapiteau de Moissac