Abbaye Saint-Zoilo de Carrión de los Condes

Carrion de los Condes (ES)

Abbaye St-Pierre-St-Paul de Cluny

Felix, Zoilo

fesc_logo Created with Sketch. Clunisien de 1076 jusqu'en 1435

Ouvert à la visite : oui

Un séjour au cœur de l’histoire

Le site et l’hôtel sont ouverts au public toute l’année (sauf à Noël et en janvier). Toutes les informations historiques et de préparation de votre séjour à retrouver sur leur site internet : sanzoilo.com

L’office de tourisme Casa de Cultura de Carrión de los Condes (Palencia) vous informera sur les visites de la ville et de la région proche.

Au service de la « Reconquista »

Tombeau, San Zoilo, Carrión de los Condes

Datant du Xe s., le monastère est placé sous la protection de San Zoilo et de San Felix. En 1065, son destin bascule : le roi Fernando 1er de Castille sollicite le concours de ses moines pour conquérir la ville de Coïmbra (Portugal). En geste de gratitude, son successeur Alfonso VI leur accorde, en 1073, la seigneurie de la région de San Zoles. Trois ans plus tard, San Zoilo est remis aux mains de l’abbé Hugues de Cluny, ami du roi de Castille. Dès 1080, les Clunisiens de San Zoilo entament une action de réforme active dans les royaumes de Castille et León. Son prieur, venant directement de Cluny, en est le représentant en Espagne. L’influence de San Zoilo ne cesse alors de s’accroître : il fonde en 1110 l’église de Valladolid ; on lui confie en 1118 le monastère de Frómista ; il accueille en 1130 le mariage royal de Sancho III et Da Blanca de Castilla ; on lui donne en 1226 les monastères de Villamayor et de Villalpando... Son prestige est tel qu’en 1435, le pape Eugène IV l’élève au rang d’abbaye et l’émancipe de la tutelle de Cluny ! Les moines resteront à San Zoilo encore quatre siècles, jusqu’en 1835.

Un beau diaporama photo du monastère San Zoilo de Carrión de los Condes

Un site entièrement dédié à l’hospitalité

C’est au tout début de cette « seconde vie » que l’abbaye connaît de grandes restructurations. Dès 1537, l’abbé Gaspar de Villarroel y applique une réforme qui se traduit sur le plan architectural : l’église et le cloître roman sont remplacés. Ainsi, le monastère que nous connaissons aujourd’hui conserve tous ses bâtiments et dépendances du XVIe s., qui englobent toutes les parties du XIe s : église, porte, tour et chapiteaux romans, galilée, cloître, salle capitulaire, réfectoire, cellules des moines, cuisine, potager...

Vue d'ensemble du monastère San Zoilo de Carrión de los Condes

Dans l’église sont conservées les statues romanes des comtes fondateurs du monastère ainsi que les sépultures des martyres san Zoilo et san Felix.

Les oeuvres de l'église du monastère San Zoilo de Carrión de los Condes

On peut également y découvrir les chapiteaux romans ainsi que les vestiges archéologiques retrouvés lors des travaux de restauration.

Un chapiteau du XIe siècle de San Zoilo de Carrión de los Condes

Tout le site abbatial est aujourd’hui occupé par un établissement touristique - un hôtel *** – qui utilise la plus grande partie des dépendances monastiques conservées et restaurées.

Le cloître du monastère

May the angels lead you into Paradise : un article de José Luis Senra sur l'impact de la liturgie clunisienne dans l'organisation des prieurés hispaniques au Moyen Age